Accueil             |           Nous joindre           |            Plan du site           |             
   450 455-2092      

 Les bâtiments

Fig. 1

Fig. 1.
Le Musée régional de Vaudreuil-Soulanges, bâtiment classé depuis 1961
Yvon Latreille
2002
© Musée régional de Vaudreuil-Soulanges

Le Musée régional de Vaudreuil-Soulanges (fig. 1) est composé de quatre bâtiments principaux : l’ancienne école modèle Saint-Michel, l’annexe de 1882, la remise et l’agrandissement de 1979.


L’ancienne école modèle Saint-Michel

L’édifice le plus ancien est sans contredit l’ancienne école Saint-Michel. Tout comme son nom l’indique, le bâtiment servait de maison d’enseignement destinée à accueillir les jeunes garçons du village de Vaudreuil (fig. 2). Construite entre 1857 et 1859, cette magnifique construction de pierres serait l’œuvre d’Adolphe Moffatt (Louiseville, 1825 - Vaudreuil, 1902), premier directeur-instituteur de l’établissement. Architecte autodidacte, Adolphe Moffatt (fig. 3) signera durant la même période les plans de la façade actuelle de l’église Saint-Michel (1857) et du palais de justice (1859) (fig. 4). Reconnue d’intérêt national, l’ancienne école a été classée monument historique en 1961 par le ministère des Affaires culturelles du Québec (maintenant le ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine).

Fig. 2

Fig. 2.
Le bâtiment abritant le Musée à l’époque de l’école Saint-Michel de Vaudreuil
Germaine Saint-Denis
Avant 1954
© Centre d’histoire La Presqu’île, fonds de la paroisse Saint-Michel de Vaudreuil, M18/A1,3,59
Fig. 3

Fig. 3.
Carte mortuaire d’Adolphe Moffatt
1902
© Collection Jeanne Moffatt
Fig. 4

Fig. 4.
Palais de justice de Vaudreuil dessiné selon les plans d’Adolphe Moffatt
Vers 1905
© Centre d’histoire La Presqu’île, fonds Jean-Paul Pilon et Lucille Vernier. P-25, A

L’annexe de 1882

Construite en 1882, l’annexe de bois a été ajoutée à l’école modèle afin de servir de logement pour les instituteurs (fig. 5). Cet appendice sera réalisé pour donner suite à la demande des Clercs de Saint-Viateur (1882-1891). Nouvellement engagée par la Commission scolaire de Vaudreuil, la communauté religieuse souhaitait y installer les deux ou trois frères nécessaires au bon fonctionnement de l’école. Désirant accueillir des pensionnaires afin de diversifier leurs revenus, il est possible que les Clercs de Saint-Viateur soient également à l’origine de la modification de la toiture de l’école modèle. En effet, lors des travaux majeurs de 1882, le toit original à pignon semble avoir été remplacé par une toiture à la Mansart. L’espace supplémentaire ainsi obtenu permettait de rendre le dernier étage du bâtiment principal propice à l’aménagement d’un dortoir plus vaste. Pour certains auteurs, l’apparence actuelle des toitures de l’annexe et de l’édifice de pierre proviendrait plutôt de la nécessité de les réparer en raison d’un tremblement de terre (1893) et d’un incendie (vers 1900). Si la première hypothèse peut être fondée, aucun document d’époque ne mentionne que l’école fut la proie des flammes. Quoi qu'il en soit, dès 1906, des documents iconographiques (dessins et photographies) montrent que les toitures revêtaient l’apparence que nous leur connaissons aujourd’hui (fig. 6).

Fig. 5

Fig. 5.
L’annexe de 1882 située à droite du bâtiment principal en pierre
Vers 1950
© Centre d’histoire La Presqu’île, fonds du Musée régional de Vaudreuil-Soulanges
Fig. 6

Fig. 6.
Élèves et professeurs devant l’école Saint-Michel à l’époque des Frères de l’instruction chrétienne
Avant 1908
© Centre d’histoire La Presqu’île, fonds Jean-Paul Pilon et Lucille Vernier. P-25, A





Fig. 7

Fig. 7.
Le Musée historique de Vaudreuil deux ans après sa restauration complète. Cette photographie fait partie d’une série de trois cartes postales réalisées afin de publiciser les activités du Musée lors de la tenue de l’Exposition universelle de 1967 à Montréal (Expo 67).
Carte postale
1967
© Collection du Musée régional de Vaudreuil-Soulanges
79.261

Tout comme l’école modèle Saint-Michel, l’annexe de 1882 a été classée monument historique en 1961 et restaurée entre 1964 et 1965 sous la supervision et selon les plans de Victor Depocas (1901-1985), architecte attitré de la Commission des monuments et sites historiques de la Province de Québec (fig. 7).


L’agrandissement de 1979

Profitant de la mise sur pied, par le ministère des Affaires culturelles, de programmes favorisant la construction d’équipements culturels, les administrateurs du Musée présentent un projet d’agrandissement pour leur institution muséale. Solidement étoffé par un montage financier réalisé par Louise Myette, le projet est accepté par les instances gouvernementales. La cérémonie de la première pelletée de terre pour la construction du nouveau bâtiment se fait le 9 décembre 1978, les travaux seront exécutés en 1979, sous la supervision du nouveau directeur de l’institution de Vaudreuil, l’ethnologue Jean Lavoie (fig. 8).

Dès lors, le Musée régional de Vaudreuil-Soulanges doublera sa superficie. Le bâtiment de deux étages conçu selon les normes muséologiques répondra aux nombreux besoins liés à la conservation et à la diffusion de l’institution. Le premier étage sera aménagé pour servir de réserve principale à la collection permanente (fig. 9). Le rez-de-chaussée accueillera une nouvelle salle d’exposition (cette salle abrite depuis 1997 l’ancien centre de documentation du Musée, le Centre d’histoire La Presqu’île). L’architecte André Marchand, chargé du projet, intégrera à l’aile de 1979 l’ancienne remise de l’école Saint-Michel restaurée un an plus tôt, soit en 1978. Cet espace conçu à l’origine comme une entrée des œuvres sera rapidement aménagé en atelier.


Fig. 8

Fig. 8.
Vue partielle de l’agrandissement de 1979
Yvon Latreille
2003
© Musée régional de Vaudreuil-Soulanges
Fig. 9

Fig. 9.
Intérieur de la réserve principale du Musée
Michel Morissette
2008
© Musée régional de Vaudreuil-Soulanges

La remise

La remise située à l’arrière de l’école modèle a été érigée de la fin du 19e siècle. Au cours des années, ses fonctions ont été multiples (fig. 10). Le bâtiment servait principalement à ranger les outils et les matériaux nécessaires à l’entretien de la maison d’enseignement, du terrain et du jardin. Après 1920, à la suite d’une demande du club de hockey local, la remise est déplacée afin de permettre l’installation d’une patinoire. Ainsi l’hiver venu, l’édifice de bois se transformera en vestiaire chauffé par un poêle à bois. Les bandes de la patinoire y seront entreposées durant l’été.
Dans un souci de conserver cet élément important de l’histoire de l’ancienne école Saint-Michel,

la remise sera classée par le gouvernement du Québec et restaurée. Un an plus tard, elle est intégrée dans les plans de l’agrandissement de 1979. Plus récemment, l’édifice centenaire qui accueille maintenant l’atelier du Musée et une réserve secondaire recevra une nouvelle toiture en tôles pincées réalisée par un artisan spécialisé (fig. 11). Ce toit s’approche davantage de son aspect d’origine d’après les informations recueillies dans les documents d’archives décrivant la remise.



Une école aux multiples appellations

Tout au cours de son existence, le bâtiment de l’ancienne école qui abrite maintenant le Musée a été désigné sous de multiples appellations. Néanmoins, aucune ne semble s’être réellement imposée durant cette période. En effet, les noms d’école Saint-Michel, d’école modèle, d’Académie, d’école no 1, d’école du village, d’école des garçons, de Collège de Vaudreuil, de Collège Saint-Michel et d’école de l’Immaculée-Conception seront utilisés tour à tour dans les documents officiels pour décrire ce magnifique édifice de pierre.









Fig. 10

Fig. 10.
Le Musée lors de sa restauration et à l’arrière, l’ancienne remise de l’école Saint-Michel
Vers 1960
© Centre d’histoire La Presqu’île, fonds du Musée régional de Vaudreuil-Soulanges
Fig. 11

Fig. 11.
La remise de l’école Saint-Michel avec sa nouvelle toiture
2008
Sébastien Daviau
© Musée régional de Vaudreuil-Soulanges





Copyright © 2009 Musée régional de Vaudreuil-Soulanges. Tous droits réservés

        © Musée régional de Vaudreuil-Soulanges 2015

Ce site est optimisé pour une résolution d'écran de 1280 x 800        

Crédits        

[ Droits d'auteur et droits de reproduction ]